Tag Archives: 5sur5

Carte blanche à 5sur5

Festival 5sur5À peine nos esprits remis de la cure d’impertinence proposée, en septembre 2012, l’équipe du festival 5sur5, l’Espace Dragone a déjà terminé de plancher sur l’édition 2013. L’appel à candidature est lancé pour les futurs cinéastes appelés à filmer La Louvière et Mons avec leurs yeux «d’étrangers». Les conditions de participation sont simples : deux des réalisateurs doivent être Belges (un de Flandre et un du Hainaut), les trois autres doivent être Européens. Lors de cette résidence documentaire (qui aura lieu cette fois du 30 août au 5 octobre 2013), tous frais payés, ils auront à mettre en boîte un documentaire d’une durée maximale de 15 minutes. Continue reading

C’est arrivé près de chez vous*

Tumulte urbain

La ville. Tumulte urbain. Energie vitale de ses habitants. Décor brut du quotidien. Avec ses aspérités et ses aspirations. Lieu d’effervescence et d’initiation pour une jeunesse en manque de repères. Source d’inspiration pour les cinéastes venus du monde entier, elle sera l’unité de lieu d’un scénario à construire que l’on confiera à des adolescents et jeunes adultes de 16 à 26 ans. Continue reading

Galerie

Festival 5sur5, les cinéastes

This gallery contains 6 photos.

Regards sur le présent

Ils sont cinq. Ils ont du talent à revendre. Et on ne leur demande que de regarder, autrement, la ville de La Louvière. Jeter un oeil, curieux, passionné, subtil, adorateur ou décalé, sur cette cité qui compose au présent pour donner au futur proche l’éclat d’un passé florissant.

Frederik Arens Grandin

Originaire de Wuppertal dans le bassin de la Ruhr, la ville natale de Engels, Frederik Arens Grandin a déjà filmé le passé, à travers le portrait d’un soldat de la Wehrmacht. Son grand-père. Né voici 30 ans d’un papa français et d’une mère allemande, il est fasciné par le concept de frontière. «J’aime bien confronter des choses qui n’ont rien à voir pour aller au-delà de l’authenticité et créer une troisième image», raconte-t-il. Continue reading

En quête d’impertinence…

Contre-jour sur chapiteau

Samedi 1er septembre 2012. Il est environ 10h30. Le soleil n’a pas encore atteint son zénith. Derrière les nuages où il joue à cache-cache, l’astre redessine leurs contours et baigne la toile du chapiteau le Splendide d’un contre-jour intriguant. Un technicien s’affaire à l’entrée du site aux reflets vermillon. Au bout de l’allée, une immense roulotte rectangulaire où sept lettres s’étalent, impertinentes. En bleu sur fond rouge : ARSENIC. La compagnie théâtrale prête le chapiteau au Centre culturel régional du Centre pour cette saison, dans le cadre de La Louvière Métropole Culture 2012. Continue reading

Galerie

5sur5 #Casting

This gallery contains 12 photos.