Category Archives: Coups de coeur

Cerise de Rentrée

Insomnie-le-jus-de-cerise-meilleur-que-les-somniferesJe ne sais pas si c’est moi ou ce parfum de Rentrée des Classes qui plane dans l’air, mais les souvenirs sont surprenants, parfois. Ils se faufilent par bribes dans notre subconscient, quand l’on s’y attend le moins. Cachés au détour d’un objet, d’une parole, d’un regard, d’une anecdote, d’une effluve ou d’une saveur, ils surgissent tel des diables de leur boîte pour nous sauter au cou, et provoquer des bouffées de chaleur intenses et inattendues. Continue reading

Quelque chose de Balthazar

Balthazar005Il a quand même une drôle de tête, André Balthazar. On dirait un poisson. Ou un escargot. Ça dépend des angles. Ça dépend des moments. Les yeux grands ouverts sur le monde qui l’entoure, il s’exprime sans emphase, mais avec toujours un petit déclic qui le titille derrière l’oreille, prêt à sortir la vanne ultime; dans une sorte d’inconscience consciente, une arrière-pensée qui remonte à des temps immémoriaux. Ceux de l’époque où il rencontre Achille Chavée et Pol Bury à La Louvière. Continue reading

Image

Liberté chérie #expo Démocratie (9)

Jusqu’au 8 juin, nous vous proposerons chaque jour une affiche réalisée dans le cadre de l’exposition Démocratie, par les élèves des cours de photographies de l’Institut des Arts et Métiers de La Louvière. Douzième affiche de notre série : c’est Danièle Degroote qui s’y colle. Attention démocratie en danger, montre un sol humide et triste, sur lequel une chaussure militaire écrase un bout de papier chiffonné où l’on distingue le mot « liberté ». Il s’agit d’une métaphore pour expliquer la montée des extrémismes et des bruits de bottes dans certains pays qui foulent littéralement au pied les droits fondamentaux. ILLU_DEMOCR test fracture

Danièle Degroote
54 ans – Kiné en maison de repos
« J’ai pour seule ambition d’apprendre, grâce à la photographie , à m’ouvrir aux autres en m’imprégnant des sensibilités de chacun. »

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et réflexions à propos de ces affiches. Nous nous ferons un plaisir de les relayer. Sauf bien sûr les propos à caractère raciste ou xénophobe.

Texte : Fab.

Image

Aux frontières du réel #expo Démocratie (8)

Onzième affiche issue de l’exposition « Démocratie ». Celle-ci est l’oeuvre d’Alicia Vandeville. « Pour que chacun puisse s’exprimer », illustre l’artiste plasticienne Priscilla Beccari devant l’une de ses oeuvres. Originaire de Menin, près de Tournai, Priscilla Beccari a remporté le prix des Arts plastiques du Hainaut 2013, en compagnie de Sébastien Laurent. Sa particularité : s’inspirer du quotidien pour créer des univers surréalistes aux frontières de la réalité et de l’onirique. L’art est le moyen d’expression qu’a choisi l’imaginaire pour se manifester.ILLU_DEMOCR test fracture

 

Alicia vandeville – 23ans -
étudiante en design de l’objet

« Ayant des difficultés à exprimer mes émotions, c’est via divers supports artistiques que je m’exprime.La photographie était pour moi une nouvelle manière d’extérioriser mes ressentis face au monde qui m’entourait. »

 

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et réflexions à propos de ces affiches. Nous nous ferons un plaisir de les relayer. Sauf bien sûr les propos à caractère raciste ou xénophobe.

Texte : Fab.

Image

Au-delà des apparences #expo Démocratie (7)

Dixième affiche dans le cadre de l’exposition Démocratie qui se tient à la Médiathèque de La Louvière ainsi qu’au Centre Indigo, jusqu’au 14 mai. Elle est dûe à l’objectif de Stephan Delbart. « Son avenir nous appartient » montre une personne de couleur derrière une série de barbelés. Image qui réfère inévitablement aux centres fermés et par ricochet à la politique en matière d’immigration. La liberté est un droit qui s’opère au-delà des apparences.ILLU_DEMOCR test fracture

Stephan Delbart, 38 ans -
Technicien spécialisé dans les domaines des hautes technologies, de l’Internet et du multimédia.

« La photographie permet une approche ouverte des personnes et de l’environnement qui nous entourent. C’est un moyen d’expression qui fait tomber nos oeillères et préjugés, permet d’acquérir son propre sens critique.  Mes photos c’est avant tout l’expression de mes émotions que je souhaite partager au travers de mes images. Voter c’est décider de son avenir mais pas que du sien … »

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et réflexions à propos de ces affiches. Nous nous ferons un plaisir de les relayer. Sauf bien sûr les propos à caractère raciste ou xénophobe.

Texte : Fab.

 

Image

Valoriser les connaissances #expo démocratie (6)

Neuvième affiche à découvrir dans le cadre de l’exposition « Démocratie » qui se tient jusqu’au 14 mai à La Médiathèque et au Centre Indigo à La Louvière. Vincent Giuliana. On n’apprend rien dans un coin. Un élève affublé d’un bonnet d’âne montre son ressentiment dans le coin où on l’a placé tandis que des affiches expriment l’idée que l’enseignement est un levier de connaissance. L’affiche exprime l’enlisement actuel de l’enseignement qui stigmatise parfois les jeunes en difficulté, plutôt que de leur proposer une pédagogie adaptée. La peur de l’échec est moins productive que la valorisation des connaissances.ILLU_DEMOCR test fracture

 

Vincent Giuliana – 44 ans, Moniteur d’auto-école

« Ce que je recherche avant tout dans la photographie est de trouver le moment qui transforme une pause en un instant spontané et empli de vérité. Un oeil averti remarque vite la sincérité d’une image, et ce que j’apprécie c’est lorsque le spectateur m’en fait lui-même la remarque. Je n’ai rien à ajouter sinon remercier mes professeurs de photographie pour m’avoir permis d’entrouvrir une fenêtre vers une autre façon de voir les choses. »

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et réflexions à propos de ces affiches. Nous nous ferons un plaisir de les relayer. Sauf bien sûr les propos à caractère raciste ou xénophobe.

Texte : Fab.