C’est arrivé près de chez vous*

Tumulte urbain

La ville. Tumulte urbain. Energie vitale de ses habitants. Décor brut du quotidien. Avec ses aspérités et ses aspirations. Lieu d’effervescence et d’initiation pour une jeunesse en manque de repères. Source d’inspiration pour les cinéastes venus du monde entier, elle sera l’unité de lieu d’un scénario à construire que l’on confiera à des adolescents et jeunes adultes de 16 à 26 ans. Ce scénario, ils prendront le temps pour le faire. Là où les cinéastes du Festival de court métrages cinématographiques 5sur5 disposaient de cinq semaines pour tout mettre en boîte, ces jeunes Louviérois n’auront pas moins de sept mois pour concevoir le film, de A à Z.

« Cinémaaaaa… Cinémaaaa… » 
[Benoît Poelvoorde, C'est arrivé près de Chez vous]

Portrait de Savitzkaya par l’Université de Liège

Le scénario prendra pour canevas la propre vie de ces jeunes Loups, en s’inspirant de La Traversée de l’Afrique, une oeuvre de l’auteur, poète et romancier belge Eugène Savitzkaya. Une «fable sur la perte de l’innocence», dit-on. Laquelle met en scène des «jeunes gens dans un quartier populaire d’une région mi-industrielle, mi-rurale». Comment ne pas voir dans cette région, celle du Centre; et dans ses quartiers, ceux de La Louvière. L’atelier en question sera dirigé par Marie André, cinéaste et professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

Mais le plus beau, s’ils raconteront leur vie en adaptant l’oeuvre, c’est tout le parcours initiatique qu’ils effectueront en se familiarisant aux techniques du cinéma, puis en les appliquant à leur projet. Ils disposeront des trois phases. L’observation et l’expression : à travers la projection de films, la lecture, l’écriture, le dessin, la photo. Et quelques repérages. Ensuite viendront l’analyse du roman et la rencontre avec l’auteur. Puis d’autres repérages. L’écriture du scénario n’interviendra que plus tard. Entre janvier et mai 2013. Plus rien ne leur sera inconnu : des personnages à l’action, en passant par les décors et les dialogues. Même la bande sonore fera l’objet d’un traitement personnalisé.

crédit : Indigo

De mai à juin 2013, ils mettront enfin le scénario en forme. Avec la contribution de l’auteur. Avant de pouvoir filmer réellement cette aventure. Le vrai bonheur de cette initiation, c’est qu’elle est gratuite et qu’elle se déroule à raison d’une séance par semaine, le samedi, à la Médiathèque de La Louvière, au sein du Centre de ressources multimédias. On ne sait si ce projet mis sur pied par le Centre culturel régional du Centre, avec la participation du Centre de jeunes Indigo et des Ateliers la Tête en l’air, suscitera des vocations chez ces jeunes Loups. Mais il a le mérite d’une chose : exister là dans cette ville où l’on dit à tort qu’il ne s’y passe jamais rien.

  Fab.

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept + 6 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>