Les Loups et les Rois

Albert et PhilippeAujourd’hui, la Belgique entre dans une nouvelle ère. Hormis l’abdication forcée du Roi Léopold III, une abdication dans un contexte positif est une première en Belgique. Après vingt ans de règne, le Roi Albert II abdique ce 21 juillet 2013 au profit de son fils et le nouveau roi, Philippe 1er. La Louvière Dynamique souhaite une bonne fête nationale à tous les Belges et résidents du royaume. Ce jour historique nous donne l’occasion de coucher sur papier quelque anecdote royale à propos du passage de nos souverains dans la cité des Loups. Car, entre la cité des Loups et la royauté, c’est un peu une histoire d’amour/haine.

Ascenseur n°1 Bernard VanroyeSaviez-vous que le 4 juin 1888, le premier des quatre ascenseurs hydrauliques (inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité) érigés sur le Canal du Centre historique, l’ascenseur n°1 de Houdeng-Goegnies, a été inauguré par le roi Léopold II ? Il était accompagné du premier ministre Beernaerts. Dans sa monographie de La Louvière, Sandrine Place rapporte qu’une légende était née de cette venue. «Elle rapporte que Léopold II aurait privé « ad vitam aeternam » La Louvière du titre de ville vu le mauvais accueil qu’il avait reçu ce jour-là ». Le Roi Léopold, aurait ainsi été accueilli par les huées de milliers de travailleurs brandissant drapeaux rouges et français, lors de sa visite. Les ouvriers rassemblés sur le parcours du monarque réclamaient «le suffrage universel et la chute du Prussien». Le rassemblement révolutionnaire avait été organisé par un certain Paul Conreur. Celui-ci fut arrêté et condamné à un an de prison pour cris séditieux. (1)

drapeau-belgiquePour certains, il semble que cela soit la raison pour laquelle plus aucune visite royale n’ait eu lieu à La Louvière jusqu’au milieu des années 90, si l’on excepte les événements funestes liés à la Question Royale qui se sont façonnés en partie en région du Centre et de Mons. Ainsi, le retour d’un membre de la famille royale sur le territoire louviérois aurait permis à la cité des Loups de « retrouver » le titre de Ville jadis prétendument perdu. En 1996, trois ans après sa prestation de serment, Albert II choisit la faïencerie Boch comme fournisseur officiel de la Cour. Pour l’occasion, elle sera rebaptisée Manufacture Royal Boch.

Après leurs noces, le prince Philippe et la princesse Mathilde se rendront à Bois-du-Luc, pour une joyeuse entrée en compagnie de Willy Taminiaux alors ministre, et le bourgmestre Michel Debauque. On peut apercevoir une photo sur la page Facebook de la Ville de La Louvière => ici. Enfin, le Roi Albert II et la reine Paola seront reçus à La Louvière en 2003, accueillis par les élèves de l’école communale de Baume. Ils visiteront également la plateforme logistique de Garocentre, et la cité-jardin de Saint-Vaast (2). Notons que le prince Laurent avait également fait une incursion dans la cité des Loups, à l’occasion de ses activités liées à la protection de l’eau potable dans les pays en voie de développement.

Augurons que le nouveau roi Philippe foule le sol louviérois dans les prochains mois. Une joyeuse entrée que nous espérons dynamique. Longue vie au Roi.

Texte Fab.

(1) Place, Sandrine in Monographie de La Louvière  http://users.swing.be/place.sandrine/hamain.html

(2) Potie, Sophie, Albert et Paola reçus au coeur de la cité des Loups, in Le Soir. Jeudi 13 novembre 2003.

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ huit = 13

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>