Le Point d’Eau a cinq ans ou comment surfer sur la vague

2013-06-21 15.11.18En 2008, La Louvière inaugurait le Point d’Eau. Un complexe aquatique doté de toboggans, d’une rivière sauvage, d’une pataugeoire, d’espaces de détente et d’une piscine olympique. Deux millions de baignades plus tard, le Point d’Eau célèbre son cinquième anniversaire ce weekend. L’occasion d’évoquer avec Michaël Flasse, son directeur depuis janvier 2012, le passé et le futur du centre.

Que représentent ces cinq années pour le Point d’Eau ?
«Cela représente un premier cycle de la vie du centre. Après une année de fonctionnement, il est difficile de tirer un bilan. Mais, là, nous pouvons d’une part tirer ce bilan et d’autre part, envisager les nouveaux projets.»

Justement, quel bilan tirez-vous de ce premier cycle ?
«Très positif. Le Point d’Eau est une réussite populaire, avec plus de deux millions de visiteurs, et nous avons pu toucher une population qui va bien au-delà de la région du Centre. Je dirais 60% provient de la Région du Centre et 40% d’au-delà. C’est une attractivité importante.»

Les visiteurs proviennent essentiellement de la région du Centre (60 %) mais également de la région de Charleroi (20 %), de Mons (10 %) et du Nord de la France (10 %).

Point d'EauEst-ce que vous vous y attendiez ?
«Nous l’avions espéré. Et nous avons atteint au-delà des espérances, un très haut niveau d’occupation. Tant au niveau scolaire que des clubs et des nageurs, aussi bien dans la partie ludique que dans la partie sportive. Il est complexe d’établir un chiffre de fréquentation mensuel, du fait de la diversité des publics, mais en période de vacances, les beaux jours, le Point d’Eau peut atteindre des pointes jusqu’à 1.700 personnes. Nous approchons de la capacité maximale. Toutefois nous pourrions étendre cette capacité en développant des projets extérieurs.»

Pouvez-vous en dire plus ?
«Il s’agit d’une aire de jeu aquatique qui permettrait d’accueillir un public familial avec des enfants en bas âge. Le projet est toutefois toujours à l’étude. D’autres projets sont en cours comme les abords, le parking et l’esplanade, dont les travaux débuteront en 2014. En outre, nous prévoyons de lancer des cours d’aquabike pour la fin de l’année. Une discipline qui est en plein boum en France, qui fait son apparition en Belgique. Un centre aquatique comme le Point d’Eau se doit d’avoir un équipement comme celui-là.»

5ans Point d'EAuPour ces cinq ans, vous avez un programme particulier d’activités ?
«Samedi matin, de 10 à 12h, aura lieu une matinée découverte de cours collectifs pour le public. Il y aura ensuite un gala de natation synchronisée à 17h. Et le dimanche, une journée découverte des clubs avec un baptême de plongée et des initiations au waterpolo et au hockey subaquatique. La petite cerise sur le gâteau, c’est cette exposition photo qui sera visible pour le public jusqu’au 30 août prochain. Elle montrera la vie du centre depuis la pose de la première pierre, jusqu’aux dernières activités de 2013. Une partie de l’expo sera visible par le public non-nageur, elle sera plus artistique. Une autre partie sera visible par le public en maillot : il s’agit d’une fresque de 3×8 mètres retraçant les événements marquants du Point d’Eau, des clichés sensation et de ballets nautiques.»

Que peut-on souhaiter au Point d’Eau ?
Flasse« De continuer sur sa lancée, à diversifier son offre de services à l’attention de la clientèle, qui peut y passer une journée entière pour des prix tout-à-fait accessibles.

Dernière question, qu’implique un tel centre en terme de responsabilités ?
«On ne s’y ennuie pas. La grosse caractéristique réside dans la diversité des tâches. Le directeur doit à la fois gérer les problèmes techniques, ceux du personnel, de la clientèle. C’est ce qui en fait le charme. On ne peut jamais planifier le travail d’une journée tant les imprévus sont nombreux

Il faut savoir surfer sur la vague quoi !

Interview > Fab

Photos : Fab/Le Point d’Eau/DR

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ cinq = 11

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>