Une traversée vers l’inconnu

Nageur La Louvière (3)Se laisser porter par la vague. Tanguer. Se nourrir du vertige de la mer. Plonger dans ses rêves avec l’ambition d’un jeune premier. Et viser l’exploit, le défi, le challenge. Entre folie et grandeur. Pour Michaël Cacciatore, un jeune Louviérois de 25 ans, l’exploit pourrait bien devenir une réalité, cet été, entre le 15 et le 21 juillet 2013, lorsqu’il tentera la traversée de la Manche à la nage. Sans combinaison, mais avec les vagues, le vent, la houle et les courants. La frontière est mince entre la folie et l’exploit sportif. Pourtant l’homme, maître-nageur au sein du complexe aquatique Le Point d’Eau, ne ménage pas ses efforts pour parvenir à ses fins.

Nageur La Louvière (9)Voilà deux ans que l’idée lui trotte dans la tête. Mais c’est véritablement l’année dernière que s’est produit le déclic qui pourrait l’amener, par un matin d’été, quelque part, entre Douvres et Calais, pour écrire l’histoire et devenir le premier Louviérois à parcourir près de 40 kilomètres dans les eaux froides du Détroit de Douvres, 138 ans après la première traversée à la nage effectuée par Matthew Webb, le 25 août 1875 en 21h45′. Il faut savoir que la distance Douvres-Calais est de 37 kilomètres, mais il faut tenir compte des courants qui le feront dériver quelque peu. Depuis septembre 2012, la journée de Michaël débute par deux heures d’entraînement quotidien, le matin, juste avant de prendre son quart à la piscine. Constamment, le nageur est surveillé par un sophrologue, un nutritionniste. Ses temps aux cinquante et cent mètres sont calculés.

 «J’ai voulu tester ça en vacances,
mais nager au large m’a été refusé»

Nageur La Louvière (8)Dimanche dernier, le jeune homme désormais affilié à l’ENL (Entente des Nageurs Louviérois) a nagé pour la première fois trente kilomètres – soit 600 longueurs – entre 8h et 17h dans la piscine olympique louviéroise. Avant cela, il avait déjà effectué quelques tentatives dans les eaux du Canal et en eaux libres. Distance : quinze kilomètres. Evidemment, les conditions sont différentes en mer. Et elles devront l’être pour la performance. Idéalement, l’eau devra atteindre un minimum de 16 degrés. Le départ s’effectuera à l’aube depuis l’Angleterre. Michaël et son équipe ne disposeront que d’une fenêtre d’une semaine pour réaliser cet exploit. Et il faudra au Louviérois entre 12 et 13 heures de nage pour accomplir son exploit.

[Depuis 1875, plus de 1750 traversées
de la Manche ont été effectuées]

Nageur La Louvière (6)La Maison du Sport ne s’est pas fait prier pour soutenir le jeune athlète, en prenant son inscription en charge auprès de l’organisme anglais seul habilité pour les traversées de la Manche. Un exploit qui ne constituera qu’un début pour Michaël Cacciatore, puisque l’autre objectif du Louviérois sera de participer à des courses longue distance afin de décrocher une qualification pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016.

(pour voir la galerie photo <= Cliquez là)

Texte : Fab
Photos : Alexis Taminiaux

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre − = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>