Petits bonheurs au bout du chemin

Freddy Tougaux Clip #1Samedi 2 février 2013. Le brouhaha de quarante voix se répercute sur la vitre embuée du Café des Arts. Il est dix heures passées de quinze minutes. La porte s’ouvre. Un vent frais accompagne la dernière personne à franchir la porte. Un figurant. Comme tous les autres qui ont passé ce seuil avant lui. Figurants anonymes. Figurants d’un jour. Figurants d’un clip hors norme, hors cadre, hors limite. Celui que tourne le réalisateur marseillais Thierry Espasa pour Freddy Tougaux. L’homme aux lunettes extra-larges. Pardon, ce personnage à l’allure pataude, mais sincère, magnifié par le comédien David Greuse, est devenu presqu’une icône. Son titre «ça va d’aller» est désormais produit par Kings of Comedy et cela valait bien une mise en scène stylée.

L’envie d’être là

Freddy Tougaux Clip #2On le sent, tous ceux qui sont là, ont le plaisir aux lèvres, la joie aux yeux, la fierté au visage. Arguments imparables pour lutter contre le froid glaçant de notre Belgique. Derrière les volutes d’un café, l’attente se lit sur les doigts impatients qui tapotent un carton; dans les regards fiévreux qui se tournent vers l’hôtel de ville de La Louvière. C’est là que Freddy et toute sa clique sont descendus, à une heure bien matinale, pour tourner les premiers plans dans le service communication de la Ville, là où les doigts de graphiste de David Greuse travaillent au quotidien. Têtes connues. Amis. Collègues.

Freddy Tougaux Clip #1Un homme sort en éclaireur du bâtiment. L’oeil pensif et les mains posées sur une mallette métallique, qui doit contenir quelque secret. Le réalisateur Thierry Espasa a découvert La Louvière comme il a découvert Freddy. Avec la surprise d’un enfant qui aperçoit le père Noël. Mais qu’est-ce qui a bien pu lui faire quitter la canebière pour des cieux si froids ? «L’envie de travailler avec David Greuse», répond-il. «J’ai immédiatement adoré le personnage. Avec lui, l’inspiration est venue. Il est d’une autre planète, d’une autre époque. Strict mais humble et touchant. Si maladroit qu’on a envie de le croiser. J’ai eu envie d’un long métrage avec lui, et je voulais travailler avec lui avant. Je l’ai aimé les dix premières secondes, cette façon qu’il a eue de retourner le public, ma femme, mes enfants. Je suis très content d’être aux premières loges. Et maintenant que je connais David, l’homme, j’ai découvert une personne avec beaucoup de coeur. C’est un bonheur de travailler avec des comédiens de son tempérament.»

Ca va cailler

Freddy Tougaux Clip #1Et le bonheur est visiblement partagé. La bonhomie du personnage n’a d’égale que sa gentillesse. Les figurants (dont votre serviteur) sont prêts à tourner la chorégraphie. Freddy en grande forme, passe dans les rangs et salue Monsieur et Madame Tout le monde. Mégaphone aux lèvres, il donne ses instructions, avant que la giboulée du siècle ne nous tombe sur la tête. Retour catastrophe dans le café des Arts. Mais toujours avec le sourire. Les figurants n’hésitent pas à braver le froid pour le bien du clip de «ça va cailler» «ça va d’aller».

Freddy Tougaux Clip #1

Ambiance de Tournage

Les distances s’amenuisent même quand les petits bonheurs sont au bout du chemin. Entre le copain qu’on revient aider, ou l’opportunité d’apercevoir son idole, la bonne humeur a ses raisons que la raison ne connaît pas. «Cette chanson, ça nous met de bonne humeur», avouent Christine et Laurent, un couple de Louviérois. «On ne l’écoute pas tous les jours, mais un jour sur deux. Et quand ça ne va pas, on sait ce qu’il faut dire.»

Freddy Tougaux Clip #1Valérie vient de Maubeuge. Tombée sous le charme de notre Freddy depuis sa participation à l’émission, cette fan inconditionnelle a décidé de suivre Freddy 20h sur 24h. Résultat : une fan page sur Facebook. Et un site officiel (www.fan-freddytougaux.com) qu’elle gère avec son acolyte Scotty. Quant à Michel Poulaert, c’est de Biarritz qu’il a fait le déplacement. 1200 bornes. En auto. Mais pourquoi diable a-t-il troqué ses 18° contre un 2,5° ? «Tout simplement pour remercier Freddy». Car dans sa bonté gentillesque, le sieur Tougaux a commis une video pour le site dudit Michel www.sourcedoptimisme.com.

Rencontre humaine

Le charme opère. Les plans de la chorégraphie, tournée sur le Boulevard Mairaux sous un froid de canard, sont mis en boîte en moins de deux heures. Le single et son clip seront lancés très prochainement (le 26 février, normalement, avec une surprise, nous a confié Gilles Morin, le producteur). Ils seront diffusés en primeur dans l’émission de Cauet, sur NRJ16

Freddy Tougaux Clip #1L’osmose est totale. On rit, on partage, on a applaudit avec un enthousiasme non feint. Mais l’on ne s’empêchera pas de penser que la présence de chacun revêt un double objectif. Le clip certes; mais avant tout la rencontre humaine avec le comédien. Si disponible et drôle, lui même s’est dit «touché» par toutes ces marques de sympathie. Nous, on en redemande. Parce que de la bonne humeur comme celle-là, par les temps qui courent, est aussi rare que l’ambre. Elle est de ces trésors précieux qui s’enracinent au plus profond de nous, pour faire pétiller les instants de plaisir, les souvenirs, et les petits bonheurs. Rare. Précieux. Unique. Freddy. Tout simplement.

Texte : Fab
Photos Clip Tournage #1 : AVPRESS
Photos Clip Tournage  #2  : Bruno Fischer

Pour en savoir plus :
Hein que c’était bien ?
Freddy vous dit merci !
Bienvenue dans la dimension Tougaux

 

Print Friendly

3 responses to “Petits bonheurs au bout du chemin

  1. Merci pour ce bel article, ainsi que cette jolie petite publicité pour le site OFFICIEL de Monsieur Freddy Tougaux.
    ça va droit au coeur, la où ça fait chaud!
    merci à vous , té!

  2. Merci pour ce bel article, ainsi que cette jolie petite publicité pour le site OFFICIEL de Monsieur Freddy Tougaux.
    ça va droit au coeur, la où ça fait chaud!
    merci à vous , té!
    Val & Scotty (fan-freddytougaux.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − neuf =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>