La voix du dialogue

Serait-ce l’approche des fêtes de fin d’année ? L’esprit de Noël qui déjà s’abat sur nous ? Après avoir été entendus par le gouvernement wallon et le premier ministre, cette semaine, les directions de Duferco Produits Longs et NLMK Produits Plats et les syndicats ont repris le dialogue, ce samedi à La Louvière. «Les plans industriels ont été présentés», indique-t-on d’un côté. «Une partie», rétorque-t-on de l’autre. (ci-dessous les annonces de la reprise du dialogue).

 

Le Setca, la FGTB, la CSC examineront la faisabilité de ces plans. Et négocieront «séparément» avec les deux entités, car les produits, les marchés, les capacités financières ne sont pas tout-à-fait identiques. Bref, on verra si des postes existent, dans les plans présentés, qui pourront faire l’objet de mesures d’économies. Après le volet organisationnel, toute la partie financière sera passée au peigne fin. NLMK aurait laissé entendre que 40% des charges seront à répartir sur le personnel pour aboutir à l’équilibre.

Ensuite on parlera de perte d’emploi. Les deux entités sidérurgiques souhaitent poursuivre leurs activités à La Louvière. Les syndicats ne veulent pas entendre parler de licenciements secs. Les directions leur ont accordé ce préalable. Mais on évoquera ensuite les prépensions, les départs volontaires et les intérimaires, dans une troisième phase. On semble dire que les coupes sombres (601 emplois sur le carreau) ne seront pas aussi «sèches» qu’elles l’avaient été initialement envisagées. Mais ne nous leurront pas, le volume de l’emploi en sera tout de même réduit.

Dans quelle mesure ? That’s the question. (à suivre)

Fab

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit + 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>