Une question de Démocratie

Homme universelPeuple souverain. Maître de ses désirs, de ses idées. Prompt à suivre son propre chemin. Dans la diversité et la différence. Sans « a priori ». Sans préjugé. Sans peur de l’autre. Car l’autre est notre miroir. Celui à travers des yeux duquel l’on se construit et l’on se voit. Nus, nous sommes. Libres d’égo. Libres et égaux. L’essence de l’existence. Tous rois. Monarques de nos sentiments. Ces frémissements qui font de nous ce que nous sommes. Des êtres humains à valeur universelle.

Luciano CaprarielloL’universalité. C’est ce que nous avons vu dans l’exposition « Démocratie » mise sur pied par les étudiants photographes de l’Institut des Arts et Métiers de La Louvière. Sous la direction de Véronique Vercheval, Alain Breyer et Vincenzo Chiavetta, ces dix-neuf photographes amateurs – dont certains n’étudient la photo que depuis quatre mois, ont entrepris de montrer leur vision de la Démocratie, leur acception du fait démocratique. En 56 clichés. Et cette exposition est visible non seulement à la Médiathèque de La Louvière, mais aussi au Centre de Jeunes Indigo, jusqu’au 14 mai.

Depuis ce vendredi 11 avril, 48 photos ont pris place sur d’énormes bâches de deux mètres sur deux, sur la place communale. Les clichés sont accompagnés d’extraits de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. « À l’heure où les idées populistes et extrêmes ressurgissent, il m’a paru opportun de mettre sur pied une exposition sur le vivre ensemble », épingle Véronique Vercheval, initiatrice du projet. Dès le 15 mai, les bâches quitteront la place communale pour rejoindre la place Maugrétout où elles resteront jusqu’à la fin de l’événement le Jardin des Loup, le 1er juin.

Emilie DupontLuigi Cosa Nostra, Jérémy Branca, Flavio Carpineti, Sébastien Jacquet, Ozer Türkoglu, Stephan Delbart, Alicia Vandeville, Emilie Dupont, Régis Lheureux, Noëlla Landrain, Mariangela Mazza, Aurélie Gibon, Danièle Degroote, Luciano Caprariello, Peter Liemans, Gilles Schetter, Hansy Houze, Jude, Vincent Giuliana se sont appropriés le projet pour y glisser leurs valeurs et leurs principes. A 42 jours des élections, l’exercice est audacieux et porteur de sens.

Pour La Louvière Dynamique, cette exposition constitue un coup de coeur évident. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de vous montrer ces clichés. Chaque jour, jusqu’au 6 juin, notre blog illustrera une de ces affiches, accompagnée d’une petite explication, d’une fiche signalétique de son auteur, ou d’une réflexion. « Faire comprendre que l’on peut avoir des origines différentes, mais avoir les mêmes objectifs », faisait justement remarquer Luciano Caprariello, grutier d’Haine-Saint-Pierre et photographe depuis deux ans. Une façon de marquer notre envie d’aborder le changement dans la dynamique. Et la dynamique dans le changement.

Nous commençons cette série par le travail de Jérémy Branca, qui comprend une série de quatre affiches, liées par une même trame. Deux visages photographiés de face, côte à côte, et coupés transversalement au niveau du nez. Voir la symétrie dans la différence.

      Jérémy Branca #1                        Jérémy Branca #2

      Jeremy Branca #3                        Jeremy Branca #4

Jérémy Branca 30 ans – Graphiste

«  Faire des photos c’est souvent capturer un instant, partager du temps…M’investir dans un projet sur la démocratie était un moyen de donner ma vision de la diversité et de partager du temps avec toutes ces personnes qui votent ou voteront. »

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et réflexions à propos de ces affiches. Nous nous ferons un plaisir de les relayer. Sauf bien sûr les propos à caractère raciste ou xénophobe.

Texte : Fab.

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 3 = sept

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>