Trois cents élèves pour OXFAM

PréparatifsDepuis plusieurs années, l’enseigne d’OXFAM-Magasins du monde à pignon sur rue dans nos contrées. La sensibilisation au commerce équitable est mondiale. On sait par contre moins qu’elle se fait dès l’école, où se sont développés depuis 20 ans (à l’instar de Marche-en-Famenne) des Jeunes Magasins OXFAM. Au sein des établissements scolaires, ils visent à apprendre aux élèves et étudiants à changer leurs habitudes de consommation. À La Louvière, l’Institut des Filles de Marie dispose d’une antenne depuis plusieurs années. Au sein de l’Athénée Provincial de La Louvière, un JMO a fait son apparition en mars 2012. Ce mercredi, l’équipe a tenté de réaliser un défi avec l’aide des élèves de 1re, 2e et 3e secondaires.

Le défi réaliséIl s’agissait de former le mot OXFAM en rassemblant les élèves dans la salle de gymnastique de l’Athénée. Plus de 300 élèves se sont présentés. Tous n’ont pas pu participer. Le défi ne pouvait en effet se dérouler que pendant la courte récréation de 10h30. Sans compter qu’il fallait canaliser l’énergie de cette foule monstre, le temps d’une photo. Sylvie Hyat, professeur de biologie, avec l’aide de Noémie, Sarah, Vicky, Laura et Talita, a pourtant réussi le challenge haut-la-main. «L’idée s’est matérialisée mercredi dernier, lors d’une rencontre avec les Jeunes Magasins Oxfam de la région, au Palais des Congrès, à Liège.»La jeune équipe du JMO

Non sans mal, les élèves se sont agglutinés, agglomérés, les uns contre les autres, formant progressivement chaque lettre du mot. Un remerciement et quelques auto-congratulations plus tard, tous sont retournés en classe le sentiment du devoir accompli. «Nous voulons sensibiliser les jeunes à prendre conscience de la pauvreté et du malheur de certaines personnes», insiste Noémie Moulin. À 18 ans, cette jeune rhétoricienne a intégré l’équipe du JMO depuis cette année, avec l’intention de s’impliquer tant et plus. « Notre équipe donne de l’importance à ce que les plus jeunes se rendent compte que s’ils achètent un jus d’orange, ce n’est pas parce qu’il est bon, mais parce que cela peut éviter à certaines personnes d’être sous-payées ou employées comme esclaves».

Après le défiDans la cour de l’école, l’équipe distribue divers produits issus du commerce équitable : les galettes de riz chocolatée détiennent la palme de l’appréciation. Mais il y a aussi le chocolat, les chips de manioc et le coca équitable. Pas toujours facile d’apprécier ces nouveaux goûts, mais c’est le prix à payer pour changer les habitudes. D’ailleurs, ce dimanche, vous pourrez vous aussi vous mettre au diapason en participant au petit-déjeuner qui aura lieu à l’Athénée, de 8h à 12h30.

Texte et photos : Fab

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 1 = six

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>