Cum Lupis Laetare

Carnaval des enfants (1)Le bruit lançinant des réjouissances a posé son empreinte sur la cité des Loups. Cum Lupis Laetare. La devise de la cité prend toute son ampleur ce weekend à La Louvière. Pendant trois jours, non quatre, la cité laissera tomber ses oripeaux pour revêtir le costume de la fête et de la convivialité. Traditionnellement, c’est par le carnaval des enfants des écoles du quartier de Baume que le folklore s’élance dans la cité, le vendredi. Baume, avec la Grande Louvière, le Mitant des Camps et Bouvy, a pour caractéristique d’être l’un des quartiers les plus anciens de La Louvière. Comme elle, jadis, il est aussi un ancien hameau de Saint-Vaast.

Carnaval des enfants (11)Etymologiquement, le terme « Baume » signifie « caverne » ou lieu creux. Par extension, il est la caisse de résonance du Laetare. Inévitablement, le lieu d’où il paraît évident que les tambours entonnent leurs premiers roulements. Subdivisé en deux territoires, le quartier comprenait une partie basse (l’ancien Baume), qui abritait une poterie et une fabrique de produits réfractaires et une partie haute (Baume Jean Weste), plus commerçante. Le haut de Baume est aussi le point culminant de La Louvière.

Carnaval des enfants (13)Son carnaval est selon les récits historiques, l’ancêtre du Laetare. C’est là que naîtront vers 1850, les Durmèlès, les premières mascarades, et une série de sociétés de Gilles. Seule une société séculaire subsiste : les Paysans de Baume. Et c’est aussi le lieu d’où partent les premières notes du carnaval des enfants des écoles de Baume. Le premier des quatres jours de festivités louviéroises.

Dimanche, les gilles s’élanceront dès 5 heures du matin pour le ramassage. Les sociétés se constitueront aux alentours de 7 heures pour se rendre dans le centre-ville et participer à la remise des médailles au Centre culturel (8h). Elles entameront un rondeau aux masques dans la foulée (9h) avant de prendre oranges et chapeaux pour commencer leur cortège vers la place communale où aura lieu le rondeau (12h30). Qu’on se le dise.

Cliquez ici => pour voir la Galerie

Texte : Fab
Photos : Bruno Fischer

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept − = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>