Savoir profiter de l’instant…

Le Pèket

S’amuser. Prendre son pied. Jouir du moment qui passe. Les Loups ne sont pas les derniers à profiter du jour présent. Les Fêtes de Wallonie, que l’on associe traditionnellement aux éclats de la cité Ardente ou au Pèket namurois, avaient aussi leur pied à terre à La Louvière, le weekend dernier. La scène gratuite, installée place Maugrétout, à l’initiative de la Province de Hainaut, en collaboration avec la chaîne radio Vivacité et la Ville de La Louvière, n’était pas le moindre des cadeaux.

Kaptain Oats

Certes vendredi, le climat tempéré de notre belle contrée a tenu à l’écart du podium les plus frileux, n’offrant que quelque centaines de fans à BJ Scott, voire à peine plus d’un millier d’autres pour le groupe belge Machiavel. Le souvenir de la drache de l’an dernier devait encore planer dans les mémoires. Mais le lendemain, ce fut le big bazar. Le groupe Kaptain Oats, vainqueur de l’Envol des Cités 2012, fit comme l’oiseau avant de laisser la place aux nouveaux rossignols de l’émission The Voice devant un parterre d’yeux attendris devant tant de jeunesse. Puis, Jali fit entrer le soleil. Quelques minutes plus tard, Michel Fugain racontait sa belle histoire, en chantant comme s’il devait mourir demain…

La tente blanche

Mais s’il fallait retenir quelques images de ce weekend coiffé de folie et vêtu de bonne humeur, elles seraient à trouver sous le vélum de la Place Mansart et sur la place communale. Cette dernière laissant à quelques nez fins le plaisir d’humer les senteurs de produits artisanaux. L’autre proposant à l’oreille du passant quelque oeuvre particulièrement décalée et jubilatoire. C’est là que nous observeront les playbacks enjôleurs d’illustres inconnus se prenant pour Aznavour, ou Robbie Williams, le temps d’une chanson.

Une Mireille peut en cacher six…

C’est là aussi que nous tomberont nez-à-nez avec un septuor de Mireille, à la robe sombre, au collier cruxiforme, femmes amoureuses – dont une à moustache – au déhanché fin et à la chevelure idoine. Les Mireille offriront une prestation quatre colombes sur cette place couverte que d’aucuns ont déjà rebaptisée la tente blanche. C’était la Joyeuse Rentrée du Centre culturel régional du Centre.

Joie. Bonne humeur. Voilà ce qui concourt à la fête dans la cité des Loups. Peu importe l’endroit, peu importe le lieu, pourvu (que) d’y être. Et de profiter de l’instant.

Sancho en balade

Même Sancho, la marionnette qui décroche la lune, y était. Certains l’ont vu errer dans les rues de la ville, d’autres l’ont aperçu en train de piquer un somme au pied d’un arbre. Ne le dérangez surtout pas, le héros se ressource en attendant de dévoiler au public ses nouvelles aventures…

Textes  : Fab
Photos :  Fab/Alexis Taminiaux/Kaptain Oats

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 4 = trente deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>