Bulles d’air dans la ville

Monocycles et virtuoses

La rue. Lieu de perdition ou de découvertes. Lieu de rassemblements et de fenêtres ouvertes. Introspection sur l’extérieur. Bulles d’air dans la ville. Changement de perspectives. L’asbl Altern’Active organisait samedi et dimanche la troisième édition du Rassemblement des Arts Urbains. La Louvière Dynamique y était.

Le serpent nourricier

À La Louvière, l’événement imaginé par Jérémy Ladrière et Magda Alongi, est devenu « The Place to be ». Le lieu où la jeunesse se concentre, s’agglutine, se déchaîne, cherche un moyen d’exprimer sa rage, sa passion, sa poésie, ses raisons. Un univers underground qui s’invite au grand jour sur la place Maugrétout (la première édition s’était déroulée rue de Bouvy, la deuxième sur le parking du stade du Tivoli) pour se mêler à la foule. Se fondre dans la masse, sans s’y confondre. Skateurs virtuoses, gourous du monocycle, maîtres des graff’s, deejays et breakeurs fous s’y sont donné rendez vous pour montrer leurs talents et s’y faire connaître du grand public.

Joe, de Charleroi, dessine à main levée

Il est vrai que cette culture « alternative » continue à faire peur et seules les choses que l’on ignore nous terrorisent. Or, désormais, la cité des Loups devient la cité des possibles. Une ville où les cultures et les générations se mêlent sans s’ignorer. La Louvière grouille, La Louvière vit. La Louvière grandit, La Louvière respire. Elle se métamorphose. De la chrysalide au papillon. Elle a entamé sa mue. Sa Renaissance.

Fab.

 

Print Friendly, PDF & Email

Une réponse à “Bulles d’air dans la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 7 =