Louvexpo, un vaisseau dans la ville

Louvexpo sort de terre (D.R.)

Après plus d’un an de travaux, Louvexpo, le nouveau hall des expositions de La Louvière est enfin sorti de terre. La particularité de ce hall est sa capacité à pouvoir se moduler en fonction des événements, sportifs, culturels, ou associatifs. Il se compose de deux halls : l’un de 3.800 m 2, l’autre de 1000 m2; d’un business center, avec salles de réunions et d’un restaurant. Les abords doivent encore faire l’objet d’aménagements. Dans sa configuration minimale, il peut accueillir 2000 personnes. La ville de La Louvière a introduit une demande de permis pour augmenter sa capacité à 5000.

Ce mardi 17 avril, Louvexpo a ouvert ses portes au public pour un événement de taille : la venue des Harlem Globetrotters. L’occasion de tester ce nouveau bâtiment qui de l’extérieur ressemble à un gigantesque vaisseau spatial. Les travaux se poursuivent dans les salles annexes. Les salles de réunions doivent être prêtes pour le salon du Siep qui débute ce vendredi 20 avril.

L’objet, conçu par le bureau d’architecture Carré 7, aura coûté plus de neuf millions d’euros (subsidiés par les Fonds Européens, la Wallonie et la Ville de La Louvière). Il répond aux normes d’isolation les plus strictes (K19). Le bâtiment s’inscrit dans le redéploiement économique de la ville, sur le site Ubell, où doit prendre place la Maison de l’Entreprise. Il est situé en bordure du Contournement Ouest, le nouvel axe d’entrée dans la ville, dont la deuxième phase va faire l’objet d’une adjudication cette année.

Manager du Louvexpo

Louvexpo est géré par la Régie Communale Autonome et sa direction a été confiée à M. Pierre De Coninck. Le bâtiment devrait également accueillir des concerts. Premier artiste annoncé : Yannick Noah, en juin.

Fab.

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Louvexpo, un vaisseau dans la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − deux =