Je m’en allais sur les chemins… (à bicyclette)

Wallonie Cyclable - Beau VéloLa Louvière ? Ville cyclable ? «Mais, jeune homme, vous n’y pensez pas. Avec tous ces trous qui jalonnent la cité, c’est un véritable parcours du combattant qui vous attend.» Et pourtant, pouvoir enfourcher son deux roues, en toute tranquillité dans la ville, sans se sentir «agressé» par les automobilistes qui la traversent ou sans slalomer entre les nids-de-poule, n’est pas qu’une élucubration de l’esprit. Ni une utopie. Ce stade est d’ailleurs largement dépassé. Le projet est dans les bacs et, au service mobilité de la Ville de La Louvière, on s’attelle à donner aux voiries louviéroises un look qui concorde avec la pratique du vélo.

Intégration-CommunePilote-Lalouviere2Pour la petite histoire, il faut savoir que la cité des Loups est inscrite en tant que ville pilote dans le cadre d’un plan baptisé «Wallonie Cyclable». Pendant quatre années, elle recevra des subsides qui serviront à finaliser la réalisation d’un vaste réseau cyclable sur tout le territoire. Avec le bureau d’études Traject/Mobility Management, le service mobilité travaille à la conception d’un plan communal cyclable à l’échéance 2020, avec plusieurs périodes d’évaluation. L’objectif ? Remettre les Loups en selle à travers une communication « cyclable » d’un autre genre.

Canal du CentreCertes, il y a du boulot. Mais des villes telles que Amsterdam, Fribourg, Copenhague et Gand ont mis en oeuvre depuis de nombreuses années, des politiques efficaces en matière de deux roues (n’hésitez pas à cliquer sur les liens pour voir les initiatives développées). A La Louvière, on est aujourd’hui à un petit deux pourcents de déplacements quotidiens à vélo. Mais les possibilités existent de faire mieux. D’abord on a le décor. Des canaux bordés de chemins de halage. Des sites touristiques labellisés UNESCO distants d’à peine quelques dizaines de kilomètres. Des voies ferrées et vicinales à foison. Des sentiers de promenades. Ensuite on a les idées, certaines mêmes originales, comme cette balade de nuit.

Parking GandA Gand, la politique a été lancée voici 20 ans. Et les changements sont fantastiques, comme ce projet de parking pour 10.000 vélos sous la gare. Ne nous répétons pas que les Flamands ont une culture du vélo différente de la nôtre. Ils ont simplement modifié leurs habitudes. À La Louvière, aussi de nouvelles infrastructures sont apparues, comme des sens uniques limités (SUL). Et chaque voirie nouvelle ou en rénovation (comme la rue Conreur et la rue De Brouckère, prochainement), sont prêtes à accueillir des aménagements favorables à la pratique du vélo au quotidien. En outre, comme nous ne sommes pas les fainéants que d’aucuns pensent voir en nous, nous en serons capables, aussi. Cela prendra du temps. Mais les grands projets ne naissent pas en un jour. Et les grandes choses se construisent à la force de la volonté.

Pour en savoir plus, l’émission Info Magazine, proposée par la télévision locale ACTV, s’est posée la question de la mobilité douce à La Louvière. «Bécanes, bicyclettes et vélos : l’automobile de demain ?» , est un reportage de Denis Colette (Images : Didier Devos, Jean-Noël Hoyez, Thomas Beauduin) qui sera a été diffusé ce mercredi 8 mai 2013 à 18h30 (cliquez => ici <= pour le voir). Il trouve sa source dans une visite de travail à Gand. La Louvière Dynamique y était aussi.

Texte et photos : Fab
Logo Wallonie Cyclable : Ville de La Louvière

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × = douze